Les chansons & les clips

 Bonheur City (1995)

 

 

 

 

Rentrée 1995, sort « Bonheur City » l’avant dernier album de Dorothée. Cet opus marque un virage dans la carrière de Dorothée. Alors que depuis plusieurs années Dorothée arbore des chansons énergique et bon nombre de titres « Rock’n Roll », Jean-Luc Azoulay semble décidé à charmer une nouvelle génération d’enfants. Ainsi, nous retrouvons des chansons plus enfantines que Dorothée aurait pu chanter à ses débuts, telles que « A l‘école » ou « La queue du chat ». S’ajoutant à cela, des problèmes avec la maison de disques qui n’a pas apprécié que l’album « Nashville » soit sorti sans leur accord dans le réseau presse, donne un album bâclé, malgré ses balades sympathiques et autres chansons récupérées de l’enregistrement de « Nashville» (1994). Pour le titre phare, Pat Le Guen tourne un clip, devenu culte puisqu’il représente Dorothée se promenant sur tous les plateaux des sitcoms de TF1. Dorothée et ses belles gambettes se retrouvent pour la dernière fois sur la VHS de l’album en vidéo. En plus des 9 autres clips, tous très sympathique, s’ajoute pour la première fois un bêtisier du tournage. En second single, une double bonne surprise, puisque Dorothée enregistre la bande originale du film « L’enfant des neiges » qui sort dans le commerce avec le meilleur titre de cet opus : « Je rêve ».

Nous estimons les chiffres de cet album autour de 100 000 ventes.

Pour ce qui est de la scène, Dorothée remplit le Zénith en janvier 1996 mais ne part pas en tournée. La promotion des chansons se fait le mercredi après-midi au Club Dorothée et on ne dénombre qu’un seul passage chanté dans une autre émission : « Bon week-end » en Belgique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RETOUR