Nouvelle page 1

 

Femme actuelle

Nous avons rencontré…

DOROTHEE

Dix millions de disques vendus. 250 000 spectateurs à ses shows, 600 heures d’antenne par an sur TF1. Dorothée, c’est 10 ans de succès absolu. A 34 ans, la star des enfants est aussi devenue femme d’affaires.

 

 

 

Quatre émissions par semaine, c’est un vrai marathon. Vous trouvez le temps de souffler ?

Non, mais j’ai l’impression de m’amuser plus que de travailler. Visionner des dessins animés, préparer des sketches, trouver des enchaînements, ça m’enchante. Et puis, impossible d’arrêter, j’ai un planning fou. Cinq heures de sommeil par nuit, pas de week-end. La télé, c’est une drogue. Quant à ma vie privée, je devance votre question, ben…on verra plus tard.

Dorothée en disque, feuilleton, livre, bande dessinée ! Vous avez vraiment le culte de la personnalité, ma parole !

Pas du tout ! Je réponds seulement à la demande. Les caricatures de Cabu ou Gédébé ont entraîné des livres, les chansons suscitent des shows. Je remplis mes contrats en gardant la tête froide. Rassurez-vous, je sais parfaitement que nul n’est irremplaçable.

Etre la star des enfants, est-ce que cela vous coupe un peu de la réalité ?

Bien au contraire. Si vous saviez à quel point ils ont les pieds sur terre. Ce qui ne les empêche pas de vivre cette part de rêve propre à l’enfance. La vie n’est pas toujours marrante pour eux, et quand ils viennent me voir faire le clown, ils oublient leurs soucis comme les adultes.

Quel est donc le secret de votre réussite ?

Je dois bien avoir quelque chose de spécial ! (rires) La sincérité, peut-être. C’est vrai, je ne triche jamais.

Vous avez une licence d’anglais. Le professorat vous tentait-il ?

Ça non, je n’aurais jamais pu. Heureusement, la télé est arrivée. En fait, je rêvais d’organiser des voyages. Un job dans le tourisme, quoi ! Maintenant, je suis incapable de mettre sur pied un week-end.

Vous avez tourné 2 films : " L’amour en fuite " de François Truffaut en 78 et " Pile ou face " de Robert Enrico en 80. le cinéma ne vous tente plus aujourd’hui ?

Si, énormément, surtout les histoires de science-fiction ou les films d’aventures. Seulement voilà, je n’entre ni dans la case jeune fille, ni dans celle de mère de famille. Sans doute referai-je du cinéma lorsque je serai une vieille dame ridée.

Quel est votre salaire ?

Vous savez bien que l’on n’avoue pas ce genre de chose en France. En tout cas, je n’ai même pas le temps d’y penser.

Que vous manque-t-il ?

Rien. Avoir des regrets, ça sert à quoi ? Je préfère les oublier…

 

 

.

RETOUR